MC-Clic - Un drone contre les charançons du palmier

Des palmiers qui font de drôles de têtes. Rien ne va plus… Les envahisseurs sont là. Des charançons rouges prêts à détruire l’emblème de la Côte d’Azur et de la Principauté. La contre-attaque s’organise

C'était en 2012. Au-dessus du Jardin exotique, sur le parcours Vita. La Principauté découvre ce qu'elle redoutait depuis longtemps. Dans les pièges posés près des palmiers, des dizaines de charançons rouges sont pris. Quelques mois plus tard, fin 2013, les deux premières attaques de palmiers sont repérées. Le constat est sans appel. Après le Var, Cannes, Antibes, Nice et Cap-d'Ail, et la Riviera italienne de l'autre côté, Monaco est à son tour touché. Et le pays craint pour l'avenir de ses 276 palmiers canariensis..

La contre-attaque va donc s'organiser ici aussi.

Et aux grands maux les grands moyens ! La Principauté vient de se doter de l'arme fatale pour espérer éradiquer la sale bestiole : le drone ! Un drôle d'engin volant qui pulvérise le traitement à base de poudre de beauveria bassiana,un champignon 100 % bio.

Dix palmiers traités à l'heure

Aux manettes, le jeune Monégasque Erwan Grimaud de la société MC-Clic. C'est lui, le concepteur de ce drone phytosanitaire. « Nous avons été sollicités par le Palais princier pour fabriquer un drone capable de réaliser des traitements phytosanitaires et nous avons pu effectuer des tests d'épandage sur leurs palmiers. »

Le drone qu'il a conçu est écologique et économique car il est alimenté par des batteries rechargeables. L'appareil permet d'embarquer jusqu'à 1800 g de produit dans un module spécifiquement pensé et conçu par la société MC-Clic.

À la clé, un gain de temps, puisqu'en moyenne dix palmiers groupés peuvent être traités en une heure.

Mais aussi un gain de main-d'œuvre. Le drone peut intervenir dans des endroits qui ne sont pas accessibles avec des méthodes traditionnelles (échelle, camion, etc.) grâce à sa petite taille.

Un engin d'attaque redoutable et infaillible. L'efficacité du traitement est en effet renforcée grâce à la précision du largage du produit à l'aide d'un laser de visée dans le cœur du palmier. Un module qui est d'ailleurs breveté par la société monégasque.

Enfin, ce traitement est beaucoup plus simple et rapide à mettre en œuvre.

Pas de coupure de circulation à envisager, juste un coup de fil à passer à l'aéroport de Nice pour signaler à la tour de contrôle, le vol… d'un drone au-dessus des palmiers de la Principauté !

« Comme le Palais, le gouvernement de la Principauté a décidé de traiter par prévention tous les palmiers qui dépendent de lui. Au total, cela représente pour nous 158canariensis, explique Georges Restellini, chef de la section des jardins à la Direction de l'aménagement urbain. Et les privés doivent eux aussi traiter avec le protocole sinon ça peut aller jusqu'au tribunal. On est en relation avec les syndics et le message passe bien. »

Et le monsieur Jardins de la Principauté garde espoir : « Au bout de cinq ans avec ce traitement, on peut espérer que le champignon s'installe et qu'un équilibre naturel se crée. »Mais pour lui, il faudra sans doute aller plus loin que le phœnix canariensis. « Nous avons aussi d'autres espèces qu'il faudra peut-être envisager de traiter. Dans le Var, après avoir éradiqué lecanariensis,le charançon s'attaque aujourd'hui aux autres espèces de palmiers. »

Commentaires (2)

copin paul
  • 1. copin paul | mardi, 05 Janvier 2016
bonjour
je souhaiterai avoir des infos sur vos drones à largage , je compte m'associer avec un paysagiste sur Perpignan et nous souhaiterions développer ce traitement mais la législation française est compliquée . Savez-vous quelle la procédure , le vol est-il possible en agglomération? merci de m'adresser une doc de vos multi-rotors ainsi q'une grille tarifaire
cordialement
DIMIEZ Jacques
  • 2. DIMIEZ Jacques | mardi, 06 Mai 2014
Bonjour,

J'habite une propriété à Juan les Pins qui comporte plusieurs dizaines de palmiers dattiers infestés par les charançons. Jusqu'ici les traitements classiques ont limité les dégâts (11 morts !!). Je suis très intéressé par la technique de traitement phytosanitaire par drone. La société Mc Clic fabrique ces drones, mais est-elle en mesure de venir traiter les palmiers en dehors de Monaco ? Quels prix ? Sinon à votre connaissance une société de jardinage ou d'horticulture est-elle équipée de ce matériel sur Antibes ??
Merci.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau